Histoire de la Bresse Bourguignonne

La Bresse Bourguignonne, sous toutes ses facettes,

La Bresse Bourguignonne se découvre à pied, à vélo, à cheval, en bateau ou en voiture.
Au cœur du bocage bressan, l’histoire de cette région se révèle à travers son patrimoine naturelgastronomique et architectural.
Au détour d’un chemin, les rivières et les étangs se dévoilent, la célèbre volaille de Bresse s’épanouit à travers les bocages et les fermes en briques et pans de bois, aux larges auvents, se dessinent.

La Bresse Bourguignonne, toute une histoire.

Pour mieux comprendre la Bresse, il faut :
Volaille de Bresse

Un peu de géologie,

C’est une région, au terrain argileux et gras, qui est née du remplissage par sédimentation marine et lacustre du fossé bressan creusé entre le Massif Central et le Jura.
C’est tout simplement le vestige d’un lac qui s’étendait à l’ère tertiaire, du Doubs au plateau de la Dombes et de la Saône aux premiers contreforts du Jura.
La Bresse se compose d’étangs, de forêts et de prairies traversées par de nombreuses rivières qui furent parfaitement exploitées par les paysans.
Le paysage le plus caractéristique reste le bocage et ses grandes étendues vallonnées parsemées de haies.
Champs de bottes de Montret

Un peu d’étymologie,

Le nom de Bresse (Saltus Brixia, Saltus Brixensi) apparaît dans un texte du VIème siècle. Il est confirmé au IXème siècle par une charte du roi Gontran.
Chateau de Beaurepaire en Bresse
Ecomusée de Pierre de Bresse

Un peu d’histoire,

Au cours de son histoire mouvementée tout au long des siècles, la Bresse va être souvent au centre de conflits et c’est ce qui va lui forger son identité.
 
Jusqu’au Haut Moyen Age, il n’existe qu’une seule Bresse, qui appartenait à l’Empire de Charlemagne.
Après le démembrement de l’empire carolingien, la Bresse est éclatée entre le Duché de Bourgogne, le Comté de Bourgogne et le Royaume de Provence. Le centre et le sud de la Bresse subissent l’autorité d’une souveraineté autonome, la Sirerie de Bâgé, qui sera plus tard rattaché au Comté de Savoie.
En 1289, la Bresse Bourguignonne prend forme avec le rattachement des châtellenies de Sagy, de Cuisery et de Savigny en Revermont, en échange de la Sirerie de Coligny.
L’union du Duché et du Comté de Bourgogne (actuelle Franche-Comté) en fait une terre d’échanges pendant plus d’un siècle (1317-1477).
A la mort de Charles le Téméraire, dernier duc de Bourgogne, celle-ci rejoint le Royaume de France et la Bresse Bourguignonne devint française en 1479 pour le rester définitivement. Elle sera suivie par la Bresse « Savoyarde » (Bresse de l’Ain), en 1601 et par la Bresse « Jurassienne » en 1678, avec le rattachement de la Franche-Comté à la France.
Jusqu’à la création des départements en 1790 et celle des régions en 1956, les « 3 Bresse » ont une frontière commune. La Bresse s’étend désormais sur l’Ain, le Jura et la Saône et Loire et au niveau régional, sur Rhône-Alpes, la Franche-Comté et la Bourgogne. Avec la fusion des régions de la Bourgogne et de la Franche Comté, les Bresses Bourguignonne et Jurassienne, sont de nouveau réunies.
Elles présentent des caractéristiques au niveau des paysages et elles possèdent des spécificités au niveau de l’habitat. Fermes aux toits pentus et couverts de tuiles plates pour la Bresse bourguignonne et fermes aux toits à pente douce et couverts de tuiles romaines (dites "canal") pour la Bresse de l’Ain (savoyarde).
Balade en Bresse Bourguignonne